2008

DECEMBRE 2008


Décembre a été un mois marathon entre Toys tous les jours, les noëls de l'association et de La Timone et tout le reste….
Chaque jour nous sommes allés à Toys emballer des cadeaux de Noël afin de récolter de l'argent pour que les projets de 2009 deviennent réalité. Ce fut beaucoup de travail mais cela en valait la peine.10540 € récoltés, la générosité des gens a dépassé toutes nos espérances, comme quoi quand la cause est grande l'être humain est merveilleux.
Mille MERCI.
Le Noël de l'association au Jardin de La Tour fut un moment magique ou les enfants avaient des visages radieux malgré la fatigue de certains.
Nous avons dansé, chanté et ri jusque tard dans la nuit pour le plus grand plaisir de tous. Nous formions une belle et grande famille unit contre la maladie.
Un bel instant de bonheur, d'émotions et d'amitié pour oublier les peines et les douleurs de l'année.
Le mercredi suivant, je me suis rendue avec Lucie et Oryane à La Timone pour la distribution des cadeaux de Noël aux enfants hospitalisés. Cela s'est passé dans la joie et la bonne humeur; chacun ouvrant son cadeau avec un regard émerveillé…
Après ces deux beaux moments, j'étais comme d'habitude depuis plusieurs mois épuisée physiquement et moralement mais maintenant il me fallait préparer mes fêtes de fin d'année même si le cœur n'y était pas.
Noël passé, c'est seule que j'ai décidé de me reposer pour essayer de reprendre des forces.Pour vous mes petits anges, je me devais de tenter de prendre soin de moi afin que nous continuions en 2009 à nous battre ensemble, à nous amuser mais surtout à nous aimer.
J'espère que 2009 sera meilleure pour nous tous.

NOVEMBRE 2008


Ce fût un mois bien pluvieux, bien gris et ce temps mina un peu plus mon moral. Cette fatigue constante me pèse et me ralentit dans mon travail et nous avons beaucoup de boulot…
Les 13 et 14, je suis allée avec Martine à Paris pour des rendez-vous avec des partenaires, des sponsors pour faire avancer les projets de l’association pour 2009, pour réaliser des rêves, organiser des surprises et pour l’inauguration à l’hôpital Foch du service de Grégory Lemarchal.
Je suis revenue éreintée mais contente du travail accompli.
Maintenant il nous reste un mois pour organiser le Noël de l’association c’est-à-dire choisir les cadeaux pour les enfants, établir la liste de tous les participants, décider du menu et préparer avec les artistes les surprises. Du bonheur en perspective mais pour l’instant beaucoup de fatigue.
Il y a bien sûr mes allers-retours à la Timone le mercredi pour faire le point avec l’équipe soignante des besoins, des souhaits des petits et de leur famille, pour vous voir « mes petits amours », pour amener des courses, payer des factures, etc….
Et le 27, nous avons rencontré avec une vingtaine d’enfants Christophe Maé, nous avons assisté à son concert. Ce fut un beau moment pour tout le monde, voir vos visages illuminés et souriants me réchauffe toujours le cœur. Comme d’habitude, Malika a fait son show…Que du bonheur !!!
Il nous reste plein de choses à accomplir avant le Noël alors tous ensemble, les bénévoles et moi nous unissons nos forces, notre énergie pour avancer, encore et encore.
Après Noël peut-être que j’arriverais à me reposer, je sais que les enfants, ma famille, mes amis me le demandent mais je crois que l’inactivité m’angoisse, me noyer dans le travail m’empêche de penser….

OCTOBRE 2008


Les dix premiers jours du mois furent bien remplis: il fallait tout finaliser, n'oublier personne, ne rien omettre afin que le gala soit parfait.
Le grand jour arriva, il était temps j'étais à bout de force.
L'Opéra était complet, les artistes généreux, les enfants enchantés .Pendant quelques heures, la magie avait opéré : plus de maladie mais que des sourires sur leurs doux visages et des étoiles de bonheur dans leurs yeux.
Je fus heureuse de tous vous revoir car pour certains cela faisait longtemps, trop longtemps…
La suite du mois fut difficile car j'avais consommé toutes mes réserves…alors j'ai essayé de prendre soin de moi mais pour ceux qui me connaissent bien, ils savent que c'est une chose bien difficile pour moi…
Le mois s'est poursuivi avec le concert de Patrick Fiori, un vrai bonheur pour Alyé; la venue de Léa, Quentin et Oryane à La Timone: ils ont enchanté les petits et tenu leurs promesses. Merci pour votre disponibilité et votre gentillesse.

Octobre fut un mois plein de travail, d'émotions et de bonheur.Je suis encore fatiguée, le chemin est long mais je n'oublie pas que l'on se bat ensemble…
Maintenant il faut préparer le Noël de l'association pour clôturer en beauté cette année difficile…

SEPTEMBRE 2008


J'ai repris un peu de force, je me sens un peu mieux alors c'est le temps du retour à la Timone: Moment rempli d'émotion, d'amour, de bisous et de sourires. Je rencontre de nouveaux enfants avec leurs parents, je donne les vêtements à l'un ,je distribue les courses aux autres…Je repars de l'hôpital éprouvée mais heureuse d'avoir repris mes visites.
Durant ce mois j'ai également rendu visite à des adultes que je connais depuis bien longtemps et dont la santé se détériore.
Ce mois-ci il faut aussi préparer le gala car nous sommes plus qu'en retard à cause de mon cancer…La tâche s'annonce très difficile car il reste 5 semaines avant le jour J, de toute façon le spectacle aura lieu coûte que coûte pour «mes petits amours». Alors je contacte les artistes car sans eux pas de gala, il faut également organiser la logistique hôtelière ,trouver des sponsors, réaliser la campagne de communication, faire des réunions avec mon équipe de bénévoles, gérer les désistements et les changements de planning….Je passe mon temps au téléphone, sur internet, en réunion et dans ma voiture…
Il me reste 10 jours avant le 15ème gala de FAIRE FACE et il y a encore une montagne de choses à faire afin que tout se passe bien.
J'arrive éreintée à la fin du mois car j'ai puisé dans le peu de réserves que j'avais pour mener à bien ce projet : le gala aura bien lieu et donc l'association continuera d'exister, c'est le plus important à mes yeux.

AOUT 2008


Un mois d'Août pas comme les autres!! un mois ou nous avons continuer à porter nos regards vers les autres, nos enfants, mais aussi nos adulltes que nous adorons.
Des journées piscine étaient organisées à la maison, que de joie, que d'amour dans tous ces regards!!! chacun apportant son amour à l'autre, son courage, sa détermination.
Mon absence ne nous a pas empêché de continuer à apporter notre aide, notre soutien, morale, physique et financier à tous ceux qui en avaient besoin!!!
En dehors des courses alimentaires, nous avons remis un chèque de 5000€ pour le confort des malades à la Clinique de Provence à Orange, nous avons pu équiper quelques chambres du centre hospitalier d'Orange pour des climatisations. Penser toujours au confort de nos malades, telle est notre devise, il est si important de les sentir bien, malgré leur hospitalisation...
Nous continuons à avancer, lentement mais surement.
La rentrée des classes difficile pour certains, mais l'association FAIRE FACE est là, nous aidons les familles pour les enfants.
La timone n'a pas changée!!! toujours autant de malades, toujours autant de tristesse, toujours autant de détresse, une petite enfant va mal... les mêmes enfants,ma petite Malika qui attend notre gala annuel!! mais aussi des nouveaux petits patients! quatre mois sans les voir, un moment tellement éprouvant, difficile à vivre, mais aujourd'hui, malgré ma fragilité, je continuerai avec prudence, aidée par mes fidèles amis bénévoles, à tous petits pas vers vous, et nous continuerons ensemble, à vous aider!!
Pour vous aider, le gala, alors pour le moment, on concentre nos efforts sur le gala, on se dit à très vite, pour d'autres commentaires!!

JUILLET 2008


Le mois de juin, mois si difficile pour moi!! il est presque derrière moi, mais il me faut encore continuer sans relâche mon combat personnel, aidée par toutes celles et tous ceux qui sont restés, fidèles, près de mois, chaque jour, chaque instant de ma vie!!! Encore merci pour votre présence si précieuse, le traumatisme est toujours là, difficile de l'oublier!!!

Le mois de juin pour l'association, a eu ses jours tristes pour certains enfants et leur famille, comme je vous l'ai déjà dit, le combat continue avec ou sans moi, nous avons pu apporter notre soutien pour faire les courses aux familles nécessiteuses, nous n'avons malheureusement pu être présents, mais nous vous avions régulièrement par téléphone.

A présent, nous allons recommencer à petit pas, avec vous mes chers petits amours, quels sont vos besoins, pardon de ne pas avoir pu vous emmener en vacances, comme il a été prévu, mais rassurez vous, nous allons faire nos journées à mon domicile, au bord de la piscine, avec nos bénévoles et avec quelques amis (surprises!!)

Allez courage à nous tous, nous fairons FACE quoi qu'il advienne, à très vite pour terminer ce mois de juillet!!!

JUIN 2008


Le mois de juin, qui se veut pourtant être un mois joyeux, pour l'attente des beaux jours d'été et pour l'arrivée des vacances, a vu dans ses premiers jours son ciel s'assombrir...
Nombreux d'entre vous êtes au courant de la souffrance physique de Déborah...Son cœur et ses envies pour les enfants malades n'ont pas changé...Mais aujourd'hui c'est son corps qui ne suit pas...

Même si Déborah a sauté la barrière et se retrouve de l'autre côté, il est temps pour nous d'inverser les rôles, et de rendre tout ce qu'elle a pu nous donner !

Alors à notre tour d'agir ! De penser à elle ! De montrer combien elle est précieuse à nos yeux...

DEBORAH NOUS SOMMES LA POUR TOI... NOUS T'AIMONS TRÈS FORT !!!

MAI 2008


Voilà encore un mois qui se referme derrière nous, un mois de travail, un mois de combat, un mois à avancer dans la difficulté mais un mois d'intenses émotions !!! Le temps a filé entre nos mains et nous a conduit encore plus vite vers le Récital du 17 mai à l'Opéra d'Avignon.
Ces journées de travail et d'organisation n'ont pas su se faire que dans le bonheur et l'excitation d'un prochain rendez vous avec vous tous... Car le quotidien de FAIRE FACE est, malheureusement, trop souvent, peuplé de moments difficiles et de mauvaises surprises de la vie...

Le 17 mai a su nous apporter bien plus que ce que nous aurions pu espérer...Un public à la hauteur d'une représentation à fleur de peau, des invités prestigieux, et surtout le rêve de Déborah, enfin réalisé, sous les yeux étoilés de ses petits amours. Vous avez été là pour elle, pour nous petits lutins, mais surtout pour ses enfants à qui la soirée était dédiée ! Ce soir là, il y avait des centaines de cœurs unis dans un même combat et espoir pour tout ces petits chéris assis au premier rang !!!

Merci à tous, pour vos témoignages d'affection et d'amour à l'égard de l'Association et de notre Présidente. Certains sont venus de loin pour apporter leur contribution au travail de FAIRE FACE, ces petites paillettes que vous nous avez laissées en quittant votre fauteuil de l'opéra, nous nous sommes employés à les souffler sur le cœur de ces enfants aux destins si difficiles...

Maintenant, les projecteurs sont éteints, les instruments rangés dans leur étuis et les robes de lumière placées dans leur housse... Il est temps de reprendre nos habits de petits lutins FAIRE FACE et de retourner dans notre combat contre la maladie.

Même si les souvenirs de ce mois, nous laissent à tous de doux papillons sur le cœur, et que les magnifiques rencontres du 17 mai nous suivent dans nos moments plus difficiles, nous gardons à l'esprit notre objectif de suivre et aider toutes ces âmes dans la peine...

Le temps passe, de nouvelles difficultés se révèlent, les souffrances s'accumulent, les forces s'épuisent, la fatigue augmente, mais jamais notre envie s'est amoindrie sous leur poids...

Reste à savoir si notre enveloppe charnelle saura rester à la hauteur de nos ardeurs...

AVRIL 2008


Encore un mois de passé...Une nouvelle page mensuelle de tournée pour l'association. Les mots sont souvent trop courts et les phrases trop peu inspirées pour conter le quotidien de FAIRE FACE.
Mon récital approche, la préparation s'intensifie pour avancer vers mon rêve de chanteuse, mais je n'en oublie pas le combat de tous mes amours et mon devoir d'être auprès d'eux dans les moments de joie comme dans les moments de peine...

Alors notre action continue...et se rythme en se début de mois par des courses pour les malades, des visites à la Timone, mais aussi par un concours de contré à Bandol et une soirée salsa au « Black-jack ». Sur place des petits lutins, ont organisé une journée au profit de l'association Faire Face, sous le signe de la bonne humeur, mais surtout sous celui du jeux de cartes ! Au même moment se préparait une semaine de « ventes associatives » sur St Tropez par une de nos bénévoles résidente de la commune...Ces actions nous sont très précieuses...elles nous permettent de pouvoir avancer auprès de ces familles blessées. Nous ne sommes pas subventionnés par l'état, donc vous seuls, êtes les acteurs de notre réussite et nous permettez d'adoucir le quotidien trop gris de ces enfants...Alors nous comptons sur votre générosité, votre aide pour acheter, ou promouvoir notre combat enfin de sensibiliser tous et chacun à notre cause...

Les jours passent, et filent en direction du récital du 17 mai 2008. Le temps passe à vive allure, mais n'est pas plus léger pour autant... Au contraire ! Je dois faire face aux difficultés de l'organisation d'un tel projet à l'Opéra d'Avignon en plus de mes soucis de vie personnelle. Il est bien souvent difficile de me différencier de la Présidente fondatrice de Faire Face et de la femme et mère que je suis... Pourtant je le dois, pour toutes ces familles et leurs enfants, pour tous ces anges envolés ! C'est ainsi que j'avance le cœur serré, en m'oubliant et en ne pensant qu'au bonheur des autres..de mes amours...de tous mes papillons ! Alors je me relève, et je participe à un filage au restaurant le« Jardin de la Tour », en présence de journalistes, afin de mettre en lumière le récital du 17 mai 2008, donné au profit de notre association FAIRE FACE. Je me rends aussi à Marseille, le dimanche 20 avril, pour une rencontre des Associations. La fatigue et le doute me gagnent, mais je n'ai pas le droit de fléchir...mes lutins et tous ces enfants comptent sur moi !
Alors je m'accroche à leur amour, à leurs mots, à leurs pensées le cœur parfois un peu trop lourd, mais disposé à donner tout ce qu'il a pour lui, pour elle, pour eux...

MARS 2008


Les jours se suivent et se ressemblent dans l'association.
Comme d'habitude, je me rends au centre hospitalier de la Timone, j'apprends que quelques enfants ne vont pas bien, que certains vont s'en aller, alors que d'autres s'accrochent à l'espoir d'une greffe prochaine...
Mon cœur s'alourdit et m'opprime lorsque j'apprends que l'une d'entre eux va nous quitter...Pourtant, il faut continuer à se battre pour elle et pour les autres, pour alléger certaines souffrances...alors, nous faisons des courses et réglons certains loyers...

Malgré tout ce chagrin et des bleus à l'âme, je prépare mon récital avec toutes les tâches qui s'y greffent : répétitions avec les musiciens, réservations de billets pour des allers-retours au cours du mois sur Paris, et la préparation d'une magnifique surprise pour l'un de nos petits malades !
Le quotidien n'est pas facile, même difficile pour tous mes amours, mais on se remobilise plus fort et on se dit qu'il faut FAIRE FACE encore et toujours...Malgré les bâtons dans les roues que certains s'acharnent à vous mettre sur la route pour vous décourager, mais rien ni personne ne pourra m'arrêter, une promesse reste une promesse, et j'irai au bout de «mes rêves, de leurs rêves» !!! Alors on se bouscule et on prépare pour un de nos petits, en secret, une visite à l'Élysée, avec peut être une rencontre avec notre Président.

La soirée pyjama s'annonce bien, tout le monde est au rendez-vous, petits et grands malades, bénévoles, infirmières, quel bonheur ! Un weekend inoubliable ! Avec notre Kad national qui nous raconte des histoires que lui seul croit, mais qui ont tellement fait rire nos enfants !!!
Des étoiles ont éclairé le regard des enfants ce soir là....

Ces mêmes étoiles qui ont réchauffé les yeux et le cœur de Galaad pendant notre séjour sur Paris. Un voyage inoubliable, quel bonheur d'admirer cet enfant voyant son Président recevoir un autre chef d'Etat ! Un moment merveilleux d'intense bonheur qui s'imprègne dans la mémoire de ce petit amour.

Mais un moment d'étoile ne dure jamais assez longtemps...Alors, je prépare mes dossiers pour la Timone où je dois régler des problèmes pour des familles dont les enfants sont hospitalisés, des familles qui viennent de si loin, qui se retrouvent si seules devant la misère physique, morale et financière... Mais tant que FAIRE FACE existera, nous serons là ! Et jamais rien ni personne nous empêchera de leur apporter notre immense soutien !

Je reviens de Paris pour notre association, je suis dans le TGV, fatiguée, épuisée, j'ai passé une partie de ma nuit aux urgences...Je suis tombée des escaliers, rien de grave, mais qu'elle secousse ! La fatigue m'envahit, et la peine me transperce à l'annonce du départ d'un petit ange. Nous sommes le 21 Mars, je suis sur le retour, en TGV, Karen, la maman de Sarah 17 ans, m'appelle, elle m'apprend que Sarah est partie rejoindre nos anges...
Je reste sans voix, je n'ose lui parler, j'oublie que je me trouve dans le TGV, et je laisse aller mes larmes...Des larmes d'amour et de tristesse...
Aujourd'hui 25 Mars, je reviens de l'enterrement, ma pauvre puce, que de vide tu as laissé derrière toi, des parents désespérés, des frères et sœurs désemparés, ta famille, tes amis, et moi pleurons ton départ...

FÉVRIER 2008


Malgré la douleur d'avoir accompagné ce 5 février, un de nos petits anges partis rejoindre nos étoiles, nous devons poursuivre notre travail associatif...et surtout ne pas oublier les moments de bonheur à partager avec mes amours.

C'est pour cela qu'en ce 8 février nous avons fêté l'anniversaire de notre adorable Maéva. Pour cette occasion mon équipe et moi-même entourées d'amis de Maéva, nous sommes retrouvés chez Jean-Marc au Jardin de la Tour, pour souffler avec elle 14 bougies.
Un repas heureux, suivi de quelques centaines de pas de danse sur des rythmes endiablés...Tous autours de Maéva ! Des cœurs chauds et tendres, des sourires, des rires, des fous-rires pour profiter de ce moment intense de joie et d'amour ! La fête ne nous a pas fait oublier que dans cette nuit là, une de nos étoiles brillait plus fort que les autres, cette étoile nommée Océane, fêtée elle aussi comme sa sœur jumelle ses 14 printemps. Dans tous les moments de la soirée nous avons cherché et senti sa présence sans pour autant nous attrister de son absence, car elle était avec nous !

La soirée terminée à minuit passé...Le réveil se trouve plus difficile ! Mais nous gardons tous des images fortes de cette soirée plus que joyeuse...Ces images sont le carburant de notre combat, ce sont elles qui me repoussent à partir sur Paris pour préparer nos deux soirées de gala...

De retour de la capitale, je retrouve mon quotidien : visite à la Timone, courses, repas pour les malades, sorties divertissantes...
Mon projet de faire un récital à l'Opéra d'Avignon me prend du temps et de l'énergie : les répétitions personnelles, celles avec les musiciens, la préparation de la mise en scène...Tout cela me pousse à réorganiser mon travail associatif pour que j'arrive en forme ce 17 mai prochain.
C'est pour cela qu'avec mon équipe de bénévoles nous nous sommes retrouvées autour d'une table pour réorganiser le bureau de l'association et redistribuer le travail associatif. De nouvelles fonctions distribuées pour repartir sur un travail d'équipe efficace ! Je me soulage alors de certains travaux pour la préparation de mon récital, mais je conserve toujours mes visites le mercredi à la Timone pour être auprès de mes amours.

Les prochains mois promettent encore des surprises...des manifestations en préparation, des soirées organisées entre nous, de quoi égailler le cœur de tous nos malades...!

JANVIER 2008


Nous voilà déjà en Janvier 2008 ! Une nouvelle année qui nous espérons saura être plus clémente que la précédente pour nos petits malades. Alors nous reprenons les routes, les combats car dans la maladie il n'y a pas de Noël ou de Réveillon ! Mais très vite, la joie de souhaiter à tous, les bons vœux de santé et bonheur se trouve entachée ce 8 janvier, par la disparition de notre petite Océane. La douleur de la voir partir, à presque 14 ans, si jeune, si belle, dont le sourire éclairait certains moments de solitude... Alors, nous avons du FAIRE FACE, pour elle, pour sa famille, mais surtout pour sa sœur jumelle Maéva dont le regard et la joie de vivre nous ramènent sans cesse près de ce petit ange. Nous l'avons accompagnée 3 jours plus tard, comme un dernier au revoir pour lui dire que nous ne l'oublierons jamais, et qu'elle est, et restera dans notre cœur pour toujours...

Je repars sur les routes son sourire dans mon cœur, en me disant que c'est encore un peu de moi qui vient de s'endormir à jamais...Pourtant il faut se battre pour les autres !!!

Alors je me rends à certains rendez-vous pour permettre aux enfants d'assister à des entrainements et des matchs de l'Olympique de Marseille, mais aussi sur Paris, à l'Élysée, pour réaliser le rêve d'un enfant.
Même si depuis notre dernière visite, il y a eu changement d'investiture, le doux souvenir de l'accueil de M. et Mme Jacques Chirac orne encore et toujours les murs et les esprits de certains de nos petits malades. Un changement de Président, mais des portes toujours ouvertes pour l'Association FAIRE FACE. Avec de nombreux rendez-vous à l'Élysée, nous tentons de réaliser le rêve d'un de nos petits malades, celui de rencontrer M. Nicolas Sarkozy. Un rêve de longue date qui rejoindra très prochainement la réalité...

Les déplacements sur Paris sont éprouvants, mais ne font pas oublier le travail au quotidien, celui de faire des courses et de réchauffer les jolis cœurs hospitalisés. Alors, nous poursuivons notre lutte contre la maladie qui parfois est plus forte que nos envies et notre amour...

Ce samedi 19 janvier à Manosque avait lieu la soirée « Un cœur d'ange » organisée par la famille de notre belle Jessy, disparue il y a quelques mois. Une soirée forte en émotions et en couleurs à l'image de ce qu'aimait Jessy : la danse et la musique. Un grand merci à Martine pour son initiative et son courage, cette soirée va nous permettre de poursuivre notre soutien auprès des familles et des enfants.

C'est ce 30 janvier que notre ami Soprano a donné un peu de son temps pour les enfants de la Timone. Des sourires, des cadeaux, des photos, de la joie retrouvée dans les couloirs de l'hôpital, une bouffée d'air pour tous ! Mais ce fut un vent de joie un peu trop court ! Ce même jour à 21h voyait s'éteindre notre petit Anthony...
Ton sourire Anthony, ta joie de vivre, ton accent chantant, la douce lumière de ton visage, tous ces moments partagés avec toi retentissent dans nos mémoires ! C'est une nouvelle blessure faite à mon cœur, nos cœurs, que celle de devoir te dire au revoir et t'accompagner pour un dernier voyage...

Le mois se referme sur un triste départ, mais l'année 2008 s'ouvre sur deux grands projets...L'un est annuel, notre gala au mois d'octobre et l'autre le 17 mai, à l'Opéra d'Avignon, pour un récital dont je serai l'interprète au profit, bien sûr, de l'Association FAIRE FACE.